Les confitures et gelées

Gelées-étalage

Connaissez-vous la différence entre une confiture, une gelée ou une marmelade ? Sans oublier les compotes et sirops…

La plupart des fruits se prêtent à la confection de confitures mais le degré de pectine, la substance gélifiante qui fera « prendre » la confiture, qu’ils contiennent va affecter la quantité de pectine commerciale qu’on aura à ajouter.

Tous les fruits ne possèdent pas la même teneur en pectine, ils ne sont donc pas tous égaux au moment de faire la confiture. Les groseilles, les mûres, les oranges et les pommes sont riches en pectine, alors que les abricots, les framboises et les bleuets en contiennent un peu moins. Les fraises, pêches, poires, kiwis et melons, plutôt avares en gélifiant naturel, en contiennent encore moins.  Au lieu d’utiliser des gélifiants qu’on trouve dans le commerce, il est possible de faciliter la prise de la confiture en incorporant simplement un peu de chair de pommes hachée ou un autre fruit riche en pectine à votre confiture.

Les confitures, gelées et marmelades sont toutes des préparations faites à base de fruits et de sucre. C’est d’ailleurs le sucre qui assure au produit une conservation prolongée.

Les confitures proprement dites sont faites à partir de fruits entiers ou en morceaux et de sucre.

Les gelées, elles, sont faites avec des jus de fruits et encore plus de sucre. Elles ont une texture plus ferme et une couleur plus translucide.

En Grande-Bretagne, on appelait « marmelade » une conserve préparée à partir d’oranges amères, mais le mot s’applique depuis longtemps à une confiture d’agrumes amers ou non.

Les compotes, elles, sont faites de fruits coupés ou écrasés, cuits avec de l’eau et un tout petit peu de sucre, c’est ce qui explique qu’elles se conservent moins longtemps.

Pour ce qui est des sirops de fruits, on les obtient en cuisant du jus de fruits avec une forte proportion de sucre. On écrase les fruits frais et on les laisse fermenter pendant deux ou trois jours. Puis, en pressant la masse de fruits on filtre le jus et on y ajoute deux fois son poids de sucre avant de procéder à une courte cuisson.

Un petit truc pour vérifier la consistance de la confiture durant la cuisson; on dépose une cuillerée de confiture sur le bord d’une assiette refroidie cinq minutes au congélateur qu’on tient presque à la verticale. Si la confiture dégouline jusqu’au bas de l’assiette, la confiture n’est pas prête. Si elle s’arrête au centre de l’assiette, la cuisson est parfaite !

Si la confiture est trop liquide, c’est qu’elle n’est pas assez cuite. On la fait donc cuire plus longtemps en y ajoutant deux cuillères à soupe à soupe de gelée de fruits. Si la confiture cristallise, c’est que la concentration en sucre est trop forte. On peut alors ajouter un peu d’eau bouillante à la confiture tout en remuant bien pour la répartir dans la préparation.

Il ne faut jamais laisser jamais refroidir la confiture dans la casserole de cuisson, il faut donc la verser immédiatement dans des pots stérilisés.

Vous trouverez de délicieuses confitures et gelées faites maison auprès des producteurs de La Récolte de Chez Nous. N’hésitez pas à les contacter pour demander des conseils pour préparer vos propres confitures.

Confiture aux bleuetsConfiture aux bleuets:http://www.bernardin.ca/french_pages/recipe_page/51.php?pid=34

 

 

 

 

Autres gelées

Autres confitures:

http://www.bernardin.ca/french_pages/confitures_et_gel_es/19.php

 

 

Pouding aux bleuets sauvages

Pouding aux Bleuets-Diane Savoie

Ingrédients

2 tasses de bleuets

1 tasse de sucre

zeste ou jus de citron

1 tasse de farine tout usage (j’utilise moitié non blanchie et moitié tout usage et quelquefois seulement non blanchie)

2 c. à thé poudre à pâte

1 pincée de sel

1/3 tasse de beurre fondu (ou shortening ou lard…)

2 oeufs

1 c. à thé d’essence de vanille

Lait (si j’ai de la crème, j’en ajoute un peu)

 

Préparation

Étape 1: Mettre les bleuets dans le fond d’un plat en pyrex (10 po. X 10 po. env.) et saupoudrer de sucre.

Étape 2: Dans un bol, mélanger la tasse de sucre, la tasse de farine, la poudre à pâte et le sel.

Étape 3: Dans une tasse à mesurer, mettre le beurre fondu, les oeufs, la vanille et du lait pour compléter la tasse. Fouetter légèrement.

Étape 4: Incorporer le contenu de la tasse à mesurer au mélange sec avec une cuillère en bois et verser le tout sur les bleuets.

Étape 5:  Cuire entre 350-375 degrés F. env. 55 minutes

Servir avec de la sauce au sucre brun

 

Pouding samplesSauce au sucre brun

1 c à soupe de beurre

3 c à table de farine

1 tasse de sucre brun (cassonade)

1 tasse d’eau

1/2 c à thé d’extrait de vanille

J’aime ajouter un peu de crème à 35 %, mais ce n’est pas nécessaire.

Fondre le beurre dans une petite casserole et ajouter la farine. Remuer avec une cuillère de bois jusqu’à ce que ça soit bien fondu et que vous voyez des bulles.

Ajouter le sucre brun, continuer à mélanger sur un feu moyen jusqu’à ce que vous voyez des bulles et que tout le sucre soit fondu.

Ajouter l’eau et la vanille.

Laisser bouillonner juste que le mélange soit épaissi et lisse.

Ajouter la crème si vous désirez

 

Diane et MurrayPouding aux bleuets de mémère Belliveau, adaptée par Diane Savoie 2013

Bleuets sauvages fournis par Murray Tweedie de Wild Blueberry Meadows

 

Le bleuet cultivé

Bleuets

Comme pour la plupart des fruits et légumes, il existe chez le bleuet une version sauvage et une version cultivée. Le bleuet géant ou en corymbe est cultivé. Alors que les plants du bleuet sauvage sont courts et rampent sur le sol, ceux des bleuets de culture peuvent atteindre jusqu’à deux mètres de haut. Ces petits fruits poussent en grappe sur des arbrisseaux, ce qui les rend très faciles à cueillir (et moins fatiguant pour le dos…). Donc, en plus de faire de belles provisions de bleuets locaux, il y a le plaisir de la cueillette. Une belle expérience à vivre en famille ou entre amis.

Les bleuets, fraises, framboises, canneberges, mûres et autres petits fruits produisent des antioxydants remarquables qui permettent de réduire les risques de maladies cardiovasculaires et même de tumeurs cancéreuses. De plus, ils contiennent de la vitamine C, qui joue un rôle dans le développement et la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives.

En plus de ses effets bénéfiques, le bleuet est délicieux et constitue une excellente collation santé. Il se mange frais et se congèle facilement, de préférence sur une plaque à biscuits pour éviter que les fruits ne se collent ensemble.

Pour varier de la tarte traditionnelle aux bleuets, essayez cette délicieuse recette de Torte bretonne aux bleuets:

Torte bretonne aux bleuets-2

Recette de Torte bretonne aux bleuets: http://www.recettes.qc.ca/recette/torte-bretonne-aux-bleuets-132956

 

 

 

 

Pour plus de recettes à base de bleuets, visitez le site des Petits Fruits de Pré-d’en-Hauthttp://www.lespetitsfruits.ca/index.php/fr/recipes/

 

Les bleuets

Bleuets  Françoise

 

 

Grand-Père aux bleuets

Ingredients

  • Pâte
  • 1 1/4 t. farine
  • 3 c.à thé poudre à pâte
  • 1 c.à soupe sucre
  • 1 pincée de sel
  • 1/4 t. graisse
  • 1/2 t. lait
  • Sirop
  • 1 pinte de bleuets
  • 1 t. eau
  • 3/4 t. sucre
  • 3/4 t. cassonade
  • 1/4 c.à thé cannelle
  • 1/4 c.à thé gingembre

Instructions

  1. Préparation: Pâte
  2. Mélanger tous les ingrédients secs
  3. Couper le gras comme une pâte à tarte et mettre le lait
  4. Ajouter aux ingrédients secs

  5. Préparation: Sirop
  6. Mélanger le tout dans une casserole
  7. Bouillir 3 à 5 minutes
  8. Déposer la pâte par cuillerées dans les bleuets chauds et baisser le feu au plus bas sans ouvrir le couvercle 5 minutes
  9. Ne pas ouvrir tant que vous n'êtes pas prêt à servir

Notes

Recette proposée par Les Petits Fruits de Pré-d'en-Haut. Visitez leur site web pour d'autres recettes à base de bleuets et autres petits fruits: http://www.lespetitsfruits.ca/index.php/fr/recipes/

Schema/Recipe SEO Data Markup by ZipList Recipe Plugin
https://recoltedecheznous.com/blog/?p=1065